Tag Archives: traductions technique

Le Gueuloir – RSA – translators’ glossary!

Remember: the old RMI (in other words the French Minimum Insertion Revenue) was recently replaced by the “sexy and invigorating” RSA (Revenue of Active Solidarity) aimed at supporting jobless people. Instead of being given 454.63 €, they are now getting 460.09 €, Yippee, let’s go party!… Continue reading

Advertisements

Leave a comment

Filed under languages, Le gueuloir du vendredi, linguists

Watch out for the fat cats!

Getting satisfaction from ones job is a must when one considers how much time is devoted to making money. For freelancers the very question of money & satisfaction is one that circulates around the head every time a new job offer pops up in the hub of their business world – the very hive of activity (if you’ve done your sums right) – the email in (with the offers) box.

That satisfaction goes hand-in-hand with many other factors too: Am I respected as a professional? Am I given the due respect I am worth? Actually the nitty gritty of it is- am I being told the truth?

Am I being told the truth? What do I mean?

I participated in the “Take our poll: should new clients test your skills or hire you on trust?” I answered honestly that I thought it only fair to carry out a small translation test of around 250 words. Fair because let’s face it you wouldn’t hire a person you had never met nor interviewed  before would you? Agree as I may I do have something to add to this & whilst I’m at it lets also get back to the original question of “Am I being told the truth?”

On submitting your “test” translation you are doing so in good faith, just as if you were getting suited and booted for that all important job interview. You wouldn’t expect to arrive, be asked to make coffee & then find out that you needn’t have bothered blowing the moth balls off the old whistle because the job never really existed in the first place. Or worst still it was given over to a machine long ago! Confused? Don’t be, I can easily explain ….. read on!

2 Comments

Filed under english translator, french translator, languages, linguists, professional translators, Translations, Translators

À Manchester

Once-upon- a ferkin’ time in Manchester;

With the hang ups, with the free style, the hair cut, with the ferk yous, the canals and the pubs and the next ferking mother-ferkin’ day!

Twice with her school, once for the mother-ferking Divs from ferkin’ Salford – the greet in the pub – the spit in their hands- once-upon-a time in Manchester; Indian places- sore feet, European travellers in vanishing chip-shops desperately looking for a fuckin’ trace of life on Mars, footballers drinking beers, beers, & trendy beers in pubs, little blond girls & Greenpeace on a Friday night – Who ferkin’ cares?

Once-upon-a time in Manchester; walking down the canal with my Misses  looking for tortoises , street urchins, and everything that made me come to life: love , love and more :  ……. Once-a ferkin’-time in Manchester …

Il était une fois à Manchester ;

Avec mes casseroles au cul, ma gueule de bois, ma coupe à la Gallager, les canaux et les pubs et les vas te faire foutre  !

Je te chie à l’école ,sur ta mère et sur tous les connards de la sale banlieue de Salford- bonjour  les petits- on va se cracher dans la main comme dans les contes de fées ; et après on ira dans des restaus indiens sans chaussure, on sera des voyageurs européens, venus comme ça, des sans-papiers venus de la planète mars,  avec nos femelles blondes, blondes, blondes, nos beaux gosses et nos pintes du vendredi soir….. Tout le monde s’en branle !

Il était une fois à Manchester, je marchais le long du canal avec mon amour, on cherchait des tortues, la vie  était belle et d’un seul coup tout est devenu simple, évident et merveilleux.

– Freestyle à Paris

Leave a comment

Filed under Free translation, Traductions, Translations, Translators

La TAO, le CAT, la crise,ses soeurs…

et nous…

 

 

 

 

 

 

Je souhaiterais tout d’abord aller à l’encontre de certaines idées reçues, selon lesquelles le traducteur serait un petit être, le plus souvent falot  et malingre, souffrant de pathologies névrotiques dues à l’exercice de son métier, comptant ses centimes tel l’écureuil ses noix et dont l’existence serait mise en danger par l’avènement de la Traduction Assistée par Ordinateur.

Certes, nous ne bénéficierons peut-être jamais de la considération portée à certains auteurs, créateurs, chercheurs, avocats ou chefs d’entreprise. Nous ne parlons pas cinquante langues couramment ; (il m’est arrivé de rencontrer un couple de traducteurs autoproclamés «octolingues » mais je pense qu’il devait s’agir d’une certaine forme de déviance). Nous n’avons pas suivi  d’études dispendieuses dans les plus grandes écoles à la gloire de la sacro-sainte Économie, nous ne sommes pas identifiables à nos vêtements de marque et nos signes extérieurs de richesse et, même si nous sommes indispensables au bon fonctionnement de la grand’messe de la mondialisation et de la communication, manquons, comme beaucoup d’autres corps de métiers,  de la plus légitime des reconnaissances sociales.

Et pourtant, nous sommes avant tout des linguistes,  des puristes et des artistes. Nous sommes affligées de voir le sort réservé aux langues que nous affectionnons, que nous avons étudiées pendant de longues années et que nous maîtrisons. Nous sommes interloquées par l’émergence d’une langue très étrange appelée « anglais des affaires » apparemment pratiquée, avec le succès que l’on connaît, sur toute l’étendue de notre « petite planète ».  Nous souffrons du dévoiement du concept de base de notre activité, soit la « communication », vidée de son sens pour satisfaire à des exigences de rentabilité et de profit immédiats. Nous nous efforçons de résister à la mise en pièces systématique de nos diversités linguistiques et culturelles, à l’effondrement d’un marché du travail prétendument miné par « la crise », de restaurer des relations de travail saines et harmonieuses…

Bien à vous.

 

 

 

 

1 Comment

Filed under Traductions